News  Agenda  Infos  Contact  Liens
NEWS
 
17. September 2020
B10 en Europe
L'association des biocarburants EWABA exige la norme B10
La Commission européenne devrait remplacer les mélanges de diesel B7 par du diesel B10 de qualité supérieure dans toute l'Europe afin de soutenir les politiques de l'UE en matière de changement climatique, a déclaré l'Association européenne des biocarburants de déchets (EWABA).

Le plan de la Commission européenne pour la réalisation des objectifs climatiques pour 2030, qui a été publié, souligne l'importance des déchets de biomasse, des résidus et du biodiesel à base de déchets pour la décarbonisation du secteur des transports et leur contribution à la réduction significative des émissions des voitures particulières et des véhicules lourds équipés de moteurs à combustion interne.

Des mélanges supérieurs comme le B10 devraient être introduits dans le cadre des révisions de la directive sur les énergies renouvelables (RED) II et de la directive sur la qualité des carburants (FQD) - prévues pour mi 2021 - et avant leur utilisation officielle dans les États membres, a déclaré l'association. "Tout véhicule diesel qui circule sur les routes de l'UE peut fonctionner parfaitement avec un mélange de biodiesel plus durable", a déclaré l'EWABA.

Le biodiesel à base d'huiles de cuisson usagées (UCOME) et les esters méthyliques de suif (TME) peuvent compter double pour les obligations de mélange domestique dans la plupart des États membres européens et bénéficient d'un prix plus élevé que les mélanges de biodiesel à base de plantes en raison de leur plus grande réduction des gaz à effet de serre (GES).

Source : EWABA / Argus Media
 
 
 
 
25. Juni 2020
Saubere Motoren durch den Einsatz von Biodiesel
Pressemeldung
Das an der Universität Rostock durchgeführte Projekt Belagsbildung und Belagsvermeidung Biodiesel (DIN EN 14214) zur Untersuchung der Belagsbildungsneigung von Biodiesel und Diesel-Biodiesel-Kraftstoffblends konnte erfolgreich abgeschlossen werden.

Ziel des an der Universität Rostock in Zusammenarbeit mit der AGQM Biodiesel und der ERC Additive GmbH durchgeführten Projekts war die Untersuchung der Belagsbildungsneigung von Biodiesel und Diesel-Biodiesel-Blends in den Injektor
kritischen Bereichen.

Im Projekt wurden Biodiesel verschiedener Herkunft (RME, SME, TME, UCOME) und Mischungen dieser Biodiesel eingesetzt. Außerdem wurden verschiedene Diesel-Biodiesel-Kraftstoffblends (B10 bis B30) getestet.

Die Untersuchungsergebnisse zeigen, dass beim Einsatz von Biodiesel oder Biodieselmischungen generell keine Beläge im kritischen Niedrigtemperaturbereich
aufgetreten sind. Darüber hinaus weisen die Ergebnisse darauf hin, dass die Belagsbildungsneigung von Diesel-Biodiesel-Blends mit steigendem FAME-Anteil abnimmt. Je höher der Biodieselanteil desto geringer ist auch die Ablagerungsbildungsneigung. Dieser Belag reduzierende Effekt ist sowohl im DDFT als auch in vergleichenden Prüfstandsuntersuchungen im open-loop Modus festzustellen.

Die Ergebnisse des Projektes zeigen einmal mehr, dass der Einsatz von Biodiesel sowie höheren Biodieselblends wie B10, B20 und B30 unter den aktuellen anspruchsvollen technischen Voraussetzungen bereits heute möglich ist, um die Treibhausgasemissionen im Verkehrssektor signifikant zu senken und gleichzeitig interne Diesel-Injektor-Ablagerungen zu vermeiden.

Quelle: AGQM
 
 
 
 
11. Juni 2020
Loi sur le CO2 au Conseil national
Mardi et mercredi, le Conseil national a traité la révision totale de la loi sur le CO2. Le résultat du débat est controversé pour notre industrie :
  • Positif pour nous : le Conseil national a adopté la version du Conseil des États en ce qui concerne l'obligation de compensation des importateurs de carburants et les taxes de remplacement associées. Plus précisément : la compensation pour les années 2022 à 2024 doit être de 15 %, et de 2025 à 2030 de 20 %. L’amende de non-compensation passera de 160 à 320 francs par tonne de CO2.

  • Négatif pour nous : en ce qui concerne les allégements fiscaux, le Conseil national ne veut pas de prolongation jusqu'en 2030, mais plutôt, comme décidé en décembre 2019, jusqu'au maximum du 31.12.2023. Il y a ici une divergence avec le Conseil des États, qui veut une prolongation jusqu'en 2030.

Avec notre alliance, nous allons maintenant analyser la situation et préparer nos interventions lors du règlement des divergences lors de la session d'automne. 

Nous sommes à votre disposition pour toutes informations supplémentaires : / 061 983 11 11
 
nach oben
FR
DE